Accueil > Liens utiles

Liens utiles

Nom Adresse Internet Contenu du site Contenu adapté au public Contenu dédié aux professionnels Publications et données consultables Rubrique formations et colloques
Conseil Général Martinique (972) www.cg972.fr
CHLDB(Centre hospitalier Louis Daniel Beauperthuis de Martinique) www.chldb.fr

Construit en 1953 et inauguré en 1959, le Centre Hospitalier L. D. Beauperthuy est un établissement destiné à l’origine pour assurer l’accueil des malades atteints de la maladie de Hansen (la lèpre) après la fermeture de la léproserie de la Désirade.Hôpital départemental, il change de statut le 1er janvier 1987 pour devenir un établissement public de santé autonome.Suite à la loi du 31 juillet 1991 portant réforme hospitalière, il se transforme en centre hospitalier.

Leurs missions

Le Centre Hospitalier L. D. Beauperthuy reçoit des malades d’horizons divers dans les spécialités suivantes :

  • médecine, soins de suite polyvalent, soins de suite infectieux : 22 lits
  • addictions (alcool et usagers de drogues) : 31 lits
  • gérontologie : 50 lits
  • hospitalisation à domicile (HAD) : Baillif à Deshaies
  • L’établissement est habilité à recevoir des bénéficiaires de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) et de l’aide sociale.

Les règles générales de responsabilité applicables pour tout patient lors de son hospitalisation relèvent des articles 1382 à 1384 du Code Civil.

En savoir plus

C.H.U Brugmann www.cliniquedujeu.be

La Clinique du jeu pathologique Dostoievski, du C.H.U Brugmann assure, depuis 20 ans, une consultation spécialisée pour le traitement des joueurs pathologiques. Actuellement, une équipe spécialisée a pu se mettre en place et permettre un développement de la Clinique du jeu au niveau de la prise en charge, de la prévention, et de la recherche

CMPAA (Comité Martiniquais de Prévention en Alcoologie et Addictologie) www.cmpaa-martinique.com

« Après les journées de réflexion sur « L’Alcoolisme en Martinique » réalisées en 1970 par la Société Médicale Antilles Guyane avec le Docteur Guy GERVAISE, le centre d’alcoolisme CMPAA (lien à créer avec la présentation du CMPAA/CSAPA) a été créé en Juillet 1974, à l’initiative d’un collectif de médecins et d’infirmiers de l’hôpital psychiatrique de Colson, dont Mme Marie-Rose MONNY.
Première structure de Prévention, d’Accueil, de Soins et d’Accompagnement en Alcoologie en Martinique, le CMPAA a vécue des variantes dans ses approches et ses pratiques : CMDCA, au début de sa création, il est devenu le CMPA, puis le CMPAA. De même, son volet de prise en charge et de soins a pris successivement les appellations de : CHA, CHAA, CCAA et CSAPA, en raison de l’évolution des modes de consommation des produits psycho-actifs (Alcool, Cannabis, Cocaïne, Crack), mais aussi, du renouvellement progressif des textes réglementaires relatifs au soin et à la santé.
(...)

Les actions de l’association d’alcoolisme en Martinique CMPAA/CSAPA s’inscrivent :

  • Dans le champ de la prévention du risque de toutes addictions liées avec ou sans substances psycho actives, d’une part,
  • L’accueil, l’écoute, les soins et l’accompagnement de toutes personnes ayant des problèmes liés à la maladie et la dépendance avec ou sans substances psycho actives (alcool, tabac, jeux pathologiques et autres produits psychotropes), d’autre part. »

En savoir plus

CQDT (Centre Québécois de Documentation en Toxicomanie) www.cqdt.dependancemontreal.ca

« Avec ses 7 500 titres de monographies, ses 60 titres de périodiques et les quelques 600 documents audiovisuels et ensembles multi-supports qu’il rend disponibles, le fonds documentaire du CQDT est le plus important du genre au Québec. Il est situé à l’intérieur du Centre Dollard-Cormier – Institut universitaire sur les dépendances.

En 2004, le CQDT s’est joint au réseau Santécom qui regroupe en ligne les catalogues de plusieurs bibliothèques œuvrant dans le domaine de la santé publique. »

En savoir plus

L'acsé (Agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chances) www.data.gouv.fr/fr/organizations/agence-nationale-pour-la-cohesion-sociale-et-l-egalite-des-chances/#datasets

L’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (Acsé) est l’opérateur des programmes sociaux en faveur des habitants des quartiers sensibles.

Créée par la loi pour l’égalité des chances du 31 mars 2006 (n°2006-396), l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (Acsé) est chargée de renforcer la cohésion sociale des territoires de la politique de la ville.

A cette fin, elle assure la gestion des moyens destinés à financer les programmes d’action de développement social des quartiers prioritaires, dont notamment le programme de réussite éducative (PRE), les internats d’excellence, les écoles de la deuxième chance (E2C), les ateliers santé ville (ASV) ou encore le programme adulte-relais.

En outre, l’Acsé organise le suivi, les formations et évaluations afférentes. Elle a donc la double responsabilité de mettre à disposition de manière rapide, claire et souple les moyens financiers auprès des opérateurs locaux et de garantir aux autorités administratives et politiques un suivi précis de l’utilisation de ces moyens.

En savoir plus

Ministère de la Défense www.defense.gouv.fr/ema/forces-prepositionnees/antilles/dossier/les-forces-armees-aux-antilles

Les forces armées aux Antilles (FAA) garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis les départements de la Martinique et de la Guadeloupe. Elles constituent un dispositif interarmées à dominante aéromaritime de premier plan sur le Théâtre Antilles-Guyane, en coordination avec les forces armées en Guyane (FAG).

Dans le cadre de la transformation des armées, les FAA et l’ensemble du dispositif des forces de souveraineté sont en cours de réorganisation. Celle-ci découle des priorités stratégiques fixées par le Livre blanc de la Défense et de la sécurité nationale (LBDSN) ainsi que des principes de rationalisation. Cette réorganisation correspond à un dispositif adapté aux orientations stratégiques de la France et aux enjeux de l’outre-mer. Le nouveau dispositif qui permettra aux forces de souveraineté de remplir plus efficacement les missions identifiées dans le Livre blanc est centré sur les missions militaires, tout en conservant la capacité d’intervenir en soutien de l’action de l’Etat dans les situations d’urgence. Il est organisé selon une logique de « théâtre », Antilles-Guyane, Pacifique et Océan Indien. Les FAA constituent le principal point d’appui maritime de la zone Antilles-Guyane. La Base de Défense des Antilles et le groupement de soutien de la base de défense des Antilles ont été créés le 1er janvier 2011.

Les FAA sont constituées d’éléments de :

  • l’armée de Terre
  • la Marine nationale
  • l’armée de l’Air

Les FAA ont pour mission :

  • de protéger le territoire national, les installations stratégiques et contribuer au maintien de la sécurité ;
  • d’assurer la prévention et la préservation des intérêts de la France dans la zone de responsabilité contre toute forme d’agression extérieure ;
  • de soutenir l’action de l’Etat aux Antilles et participer à la lutte contre le narcotrafic.

Et en cas de crise sur le territoire ou à l’extérieur :

  • de conduire ou participer à une opération militaire ;
  • et de mener des opérations de secours d’urgence (assistance humanitaire, catastrophes naturelles).
    (...)

Les FAAA assurent un éventail varié de missions qui sollicite les capacités des trois armées :

En savoir plus

Association Droits des non-fumeurs www.dnf.asso.fr

Fournit une documentation gratuite, des affiches et des réponses aux questions sur la loi.

Docbuzz www.docbuzz.fr
A.T.T.R.A.I.T (Association pour la Tolérance, le Traitement, la Réinsertion, l'Aide, l'Information des Toxicomanes et leurs familles) www.drogue-martinique.fr

Dès sa création, les objectifs de l’Association ont été les suivants :

  • Aider et soutenir les familles concernées par le fléau de la drogue,
  • Engager des actions d’information,
  • Soigner les parents, les familles,
  • Guider les familles vers la structure la plus appropriée aux malades,
  • Amener les familles au rétablissement afin d’inciter les malades à se faire soigner et à retrouver leur statut de citoyen.

Les actions dejà entreprises l’ont été grâce aux subventions des Collectivités Territoriales :

  • des Colloques pour informer le grand public en 1998, 1999 et 2004,
  • des Séminaires pour réflexions, information et formation en 2000, 2001, 2003, 2004 et 2005,
  • des Sorties détente : voyage à Sainte-Lucie en 1999, journées détente à Sainte-Marie en 2000, Marigot en 2001 et Fonds Saint Denis en 2005,
  • émissions radiophoniques.
    (...)

En effet ce projet se propose avant tout d’aider les familles à atteindre leur rétablissement et à travers cela amener le malade à demander des soins.
Le projet est soutenu par un certain nombre de valeurs que sont :

  • l’entraide,
  • la solidarité,
  • le partage,
  • le réconfort, l’espoir,
  • la sérénité,

que l’association veut mettre en pratique en développant, en intensifiant et en consolidant des actions déjà plus ou moins mises en oeuvre par les familles malades elles mêmes :

  • l’accueil et l’écoute des familles (permanence),
  • l’accompagnement des familles ( libérer les parents pour le temps des groupes de parole, rédiger des lettres , faire des démarches auprès d’ administrations de justice, police... ou autres structures,
  • l’espace de bien être (convivialité, détente, rencontres festives ),
  • soins thérapeutiques ( thérapie familiale, groupes de parole avec l’aide du centre de soins et de réinsertion de la Martinique, acupuncture, relaxation),
  • prévention secondaire permettant aux familles de prendre conscience qu’elles peuvent être rapidement en danger,
  • prévention tertiaire qui met en place des moyens de soins, des ouvertures pour demander de l’aide.

Ces actions ne peuvent être développées que grâce à un certain nombre de moyens qui nous font défaut et qui pourtant sont nécessaires pour que l’association atteigne son objectif.

En savoir plus

0 | ... | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | ... | 160