Accueil > Département Français d’Amérique (D.F.A) > Appels à projets / d’offres > Guyane > Appels à projets / d’offres clos 2018 > Appel à projets MILDECA 2018. Préfecture de Guyane. Jusqu’au 31 janvier (...)

Appels à projets / d’offres clos 2018

Appel à projets MILDECA 2018. Préfecture de Guyane. Jusqu’au 31 janvier 2018
"Les conséquences sanitaires et sociales liées aux conduites addictives représentent un problème majeur de santé publique et génèrent très souvent des faits de délinquance. Il est donc nécessaire de continuer à conduire une action résolue pour diminuer le trafic local et lutter contre l’économie souterraine générant des nuisances sociales importantes.
[...]

Le plan gouvernemental de lutte contre les drogues et conduite addictives s’inscrit dans un ensemble de priorités nationales qui ont été redéfinies par la MILDECA et déclinées en 4 orientations principales :
  • Prévenir les conduites addictives.
  • Renforcer la sécurité, la tranquillité publique et l’application de la loi.
  • Accompagner les populations les plus vulnérables.
  • Renforcer les actions de formation.
Dans le cadre de cet appel à projets, il conviendra de rechercher une conception élargie de la prévention autour d’une politique intégrant l’ensemble des substances et des conduites addictives, une conception citoyenne à la prévention qui s’appuie sur une éducation au respect de la loi et du “vivre ensemble”. Une attention particulière sera portée à la précocité des comportements de consommation des plus jeunes, les populations vulnérables et en situation de précarité.

[...]

Il convient de renforcer une politique de prévention efficace des publics fragiles ou exposés : jeunes, populations précaires, femmes enceintes, parents, en mobilisant tous les services déconcentrés de l’Etat [...].

Il s’agit aussi de mobiliser les collectivités, les acteurs locaux, éducateurs, communauté pénitentiaire, corps médical, membres de CHSCT, associations, médecins et infirmières scolaires, professionnels en charge des publics sous main de justice....
Au regard de ces orientations, le financement pourra porter sur :
  • des actions visant à développer de nouvelles approches en promouvant une démarche d’intervention de prévention précoce auprès du jeune public,
  • des actions visant à intensifier la prévention en direction des jeunes,
  • des actions de formation et de mise en réseau des acteurs compétents pour professionnaliser les dispositifs,
  • des actions de communication sur le terrain en direction des populations pour sensibiliser les publics les plus exposés à ce phénomène...

    Au regard du phénomène grandissant de transport de stupéfiants in corpore qui touche la Guyane, une attention particulière sera prêtée aux projets dont l’action portera sur la prévention, la sensibilisation et la communication préventive auprès des populations ciblées (jeunes, femmes...).

    Ces actions devront intervenir sur les zones principalement touchées à savoir l’ouest Guyanais et plus récemment l’île de Cayenne.

    Retour des dossiers
    31 janvier 2018

    En savoir plus et télécharger les documents de l’appel à projets depuis le site source de la préfecture de Guyane.
  • Publié le 14 décembre 2017
    Mis à jour le 12 mars 2018