Accueil > Océan Indien (O.I) > Appels à projets / d’offres > Mayotte > Appels à projets / d’offres clos 2014 > Lancement de l’Appel à projet dans le cadre de l’initiative pour (...)

Appels à projets / d’offres clos 2014

Lancement de l’Appel à projet dans le cadre de l’initiative pour l’employabilité des jeunes (IEJ). Préfecture. Mayotte. Date limite : 10 octobre 2014

« Le PON IEJ (Programme Opérationnel National pour la mise en œuvre de l’Initiative pour l’Emploi des Jeunes) finance des actions en faveur des jeunes de moins de 26 ans " et répond à différents critères :

  1. Sans emploi, ni en formation et ne suivent pas d’études
  2. Résidant dans les régions éligibles, et qui sont inactifs ou chômeurs, qu’ils soient inscrits ou non en tant que demandeurs d’emploi.

Les actions concernent donc autant les jeunes chômeurs, indemnisés ou non, qui peuvent être ou ne pas être diplômés, que les jeunes « décrocheurs » qui ne fréquentent pas le service public de l’emploi".

Cet appel à projets est ouvert, sous conditions, aux structures qui œuvrent en faveur des jeunes, public cible de l’aide, avec pour objectif le cofinancement de trois types d’actions :

  1. Un repérage précoce, en particulier des jeunes les plus éloignés du marché du travail
  2. Un accompagnement personnalisé
  3. Des opportunités d’insertion professionnelle, grâce à l’acquisition de compétences par la formation, l’apprentissage ou l’immersion en milieu professionnel.

En savoir plus sur le site de l’Etat à Mayotte

Communiqué de presse (PDF - 108.9 ko)

La date de clôture des candidatures est fixée au 10 octobre 2014.

Lien entre décrochage scolaire, exclusion sociale et conduites addictives :

La consommation de substances psychoactives est une source de maladies, d’accidents, de violences, de décrochage scolaire ou de perte d’emploi...

Parallèlement, un contexte de désocialisation et de marginalisation (échec scolaire, rupture des liens communautaires, inactivité sociale, etc.) est un facteur aggravant des risques liés aux consommations de substances psychoactives.

C’est pourquoi il est important d’agir pour favoriser l’accès à la formation ou à l’emploi chez les jeunes en situation de décrochage scolaire ou d’exclusion sociale.

Publié le 30 septembre 2014
Mis à jour le 20 février 2018