Accueil > Bibliographie > La Réunion > Plan gouvernemental de lutte contre les drogues et les conduites addictives (...)

Bibliographie - La Réunion

Titre Plan gouvernemental de lutte contre les drogues et les conduites addictives MILDECA 2013 - 2017
Codification
Auteur(s) MILDECA (Mission Interministérielle de Lutte Contre la Drogue et la Toxicomanie)
Edition La Documentation française
Année 2013
Lieu d'édition Paris
Thème Drogue,Législation / orientations politiques,Méthodologie,Prévention,Santé
Lieu de consultation SAOME
Type de document Plan
Format En ligne,Papier
Lien web http://www.drogues.gouv.fr/sites/drogues.gouv.fr/files/atoms/files/plan_gouvernemental_drogues_2013-2017_df.pdf
Résumé

"Le 19 septembre 2013, le premier plan gouvernemental de lutte contre les drogues et les conduites addictives a été adopté lors d’un comité interministériel présidé par le Premier ministre en présence de l’ensemble des ministres concernés. Le changement d’intitulé de ce plan, qui prend la suite des plans gouvernementaux de lutte contre la drogue et la toxicomanie, traduit la volonté du gouvernement d’élargir la politique à l’ensemble des conduites addictives.

Le plan 2013-2017 repose sur trois grandes priorités :

  1. Fonder l’action publique sur l’observation, la recherche et l’évaluation : en progressant dans la compréhension des conduites addictives ; en soutenant la recherche sur les nouveaux traitements médicamenteux et les stratégies thérapeutiques innovantes ainsi que les recherches en sciences sociales ; en faisant de la recherche un outil d’aide à la décision.
  2. Prendre en compte les populations les plus exposées pour réduire les risques et les dommages sanitaires et sociaux  : en empêchant, retardant et limitant les consommations des jeunes ; en améliorant le soin et l’accompagnement des femmes usagères de drogue ; en rapprochant les dispositifs des populations les plus éloignées (que ce soit pour des raisons géographiques ou sociales) ; par la prévention des addictions dans le monde du travail.
  3. Renforcer la sécurité, la tranquillité et la santé publiques au niveau national et international en luttant contre les trafics et contre toutes les formes de délinquance liées aux consommations de substances psychoactives  : en favorisant l’acceptabilité sociale des usagers et des dispositifs de soins et de réduction des risques notamment par les actions de médiation sociale ; en améliorant l’articulation entre les champs judiciaire et sanitaire ; en luttant contre le trafic au niveau local et international ; en prenant en compte les phénomènes émergents en matière de trafic."
Publié le 30 juillet 2014
Mis à jour le 26 mai 2016